Du 9 au 16 mai 2020

En route vers le déconfinement…

Nous avons trois semaines pour nous préparer à la reprise des liturgies publiques, et il est bon de relire ce que cette crise nous a donné de vivre, outre cette retraite spirituelle qui nous a été imposée.
Il y a eu d’abord la messe sur internet, puis les causeries du Père Elom pour l’aumônerie (Ochaclap), la gazette vidéo @Clam’ et maintenant des interventions filmées pour le catéchisme paroissial. Les mouvements Tandem (jeunes couples), Venez et Voyez, catéchuménat, CCFD vivent leurs réunions par vision conférence. Si on nous avait dit il y a quelques semaines que l’évolution serait aussi rapide, qui l’aurait cru ?
Depuis le début du confinement, il nous a fallu évoluer très vite et découvrir grâce à votre aide de nouveaux moyens pour annoncer l’évangile et rester en contact avec vous. Je ne remercierai jamais assez ceux qui nous permettent de vivre au mieux cet exode dans le pays du numérique.
La reprise probable des liturgies publiques en juin ne nous fera pas revenir aux liturgies habituelles que nous avons quittées mi-mars. La capacité d’accueil dans les églises sera limitée (un tiers ou un quart ?) et il nous faut dès maintenant nous préparer à cette échéance. Il faudra bien sûr augmenter le nombre de célébrations le dimanche, et compter sur la discipline des fidèles pour que tous se répartissent de façon homogène dans les différentes messes.
Il faudra également utiliser les salles attenantes à nos deux églises pour y diffuser par vidéo la liturgie dominicale. Nous aurons également besoin de l’aide des personnes susceptibles de nous aider dans notre réflexion et dans la mise en œuvre de ces dispositions.
En ce qui concerne les baptêmes, nous allons revenir aux célébrations individuelles car les restrictions ne permettront plus les célébrations communautaires habituelles. Nous allons donc proposer de nouvelles dates possibles aux familles en attente.
Je vous rappelle que les deux églises sont ouvertes toute la journée et à partir du 12 mai des temps d’adoration et de confession (pas plus de dix personnes en même temps dans l’église) seront proposés.
Les prêtres peuvent également se déplacer et proposer chez vous un temps de prière dans votre maison sous réserve de respecter les conditions de sécurité et pour dix personnes maximum.
Si nous attendons avec plus d’impatience que les autres années la fête de Pentecôte, n’oublions pas que l’Esprit Saint a le génie du déconfinement : c’est lui qui a déconfiné les disciples au Cénacle et c’est encore lui qui vient déconfiner nos cœurs chaque jour.

Père Philippe Hénaff