Il n’est de richesses que d’hommes écrivait le penseur Jean Bodin au XVIème siècle. Au XXIème siècle c’est toujours aussi vrai et nous vous proposons d’aborder cette rentrée non seulement en découvrant ce que propose la paroisse mais aussi en tournant le regard vers tous ceux qui la composent.

Que de richesses, que de talents ! Souvent on ne pense pas à parler de ses goûts et de ses capacités, on n’ose pas s’avancer et les proposer alors que leur déploiement nous rendrait heureux et porterait de nombreux fruits dans la communauté et autour. C’est pourquoi nous vous invitons à remplir les formulaires proposés qui permettront de mieux nous connaître tout en permettant à la paroisse de vivre et se déployer.

 

Ne soyons pas avares de nos talents, de notre temps, ne les thésaurisons pas : si nous les gardons jalousement pour nous, ils fileront entre nos doigts et nous n’atteindrons pas notre véritable stature, nous passerons à côté de ce que nous sommes appelés à être. Chaque engagement dans l’Eglise, du plus petit au plus grand, est la source d’un émerveillement où l’on reçoit bien plus que ce que l’on donne. Cette joie est à la portée de tous, pourvu qu’on accepte de se proposer. Et quel meilleur moyen de trouver pleinement sa place dans une communauté que de proposer son aide ?

 

Je n’oublie pas non plus les richesses qui frappent à nos portes : accueillons les nouveaux arrivants qui viennent dans nos paroisses comme ceux qui vont enrichir nos communautés par leur présence et leurs dons. En attendant de pouvoir les inviter à un dîner paroissial lorsque les contraintes sanitaires seront assouplies, puissions-nous les accueillir dès maintenant comme des frères et des sœurs que Dieu nous envoie.

 

Père Philippe Hénaff