Collecte alimentaire paroissiale – Un geste de Carême

Nous ne sommes pas Dieu. La terre nous précède et nous a été donnée.

Créés à l’image de Dieu nous avons pour mission d’offrir une terre la plus belle possible à nos frères et à nos enfants.

« La détérioration de l’environnement et celle de la société affecte d’une manière spéciale les plus faibles de la planète » (LS 48).

« Il n’y a pas de crise séparée, l’une environnementale et l’autre sociale mais une seule et complexe crise socio-environnementale » (LS 139).

« Une vraie approche écologique se transforme toujours en une approche sociale, qui doit intégrer la justice dans les discussions sur l’environnement, pour écouter tant la clameur de la terre que la clameur des pauvres » (LS 49).

de Laudato si' (François)

Cette clameur des plus fragiles nous l’entendons ici même dans notre environnement, dans notre ville, dans notre paroisse.

Pendant le premier confinement en 2020, la paroisse de Clamart s’est engagée dans une aide alimentaire afin de répondre à l’urgence sociale liée à la crise sanitaire et économique quand de nombreux services et associations ont fermé du jour au lendemain.

Cette aide se poursuit tous les samedis matin sur le parvis de l’église Saint-Joseph et, chaque semaine, une centaine de femmes, d’hommes et d’enfants en bénéficie.

C’est un lieu pour une aide matérielle, bien sûr, mais également un lieu d’échange, d’écoute et de partage où celui qui donne reçoit à son tour.

Pendant ce temps de carême, nous sommes invités à y participer de quatre façons :

  • En apportant à chaque eucharistie dominicale l’un des produits dont nous manquons le plus (sucre en poudre et en morceaux, lait, huile et farine, café soluble et chocolat en poudre),
  •  En participant à la collecte sur les parvis des deux églises, le samedi et le dimanche matin de 10 heures à 12 heures. Il suffit d’adresser un courriel à Olivier de Fongalland ( ohdf@free.fr ) qui se charge d’établir le planning.