logo

39 ans organiste à St-Joseph de Clamart !

Je suis arrivé à St Joseph en juillet 1978, pour faire un remplacement de quelques mois et je suis resté 39 ans.... A l’époque, les 2 paroisses St-Joseph et St-Pierre-St-Paul étaient bien distinctes !

La « fonction » d’organiste n’est pas, à mon avis, un métier comme les autres. En ce qui me concerne, c’est une forme de « vocation », car on ne choisit pas d’aller à l’église tous les week-ends pour accompagner les offices dominicaux si on est indifférent à la Foi Chrétienne et l’on ne choisit pas de soutenir musicalement les funérailles sans être impliqué spirituellement...

Je pense, d’autre part, qu’on ne peut pas non plus, faire ce métier dans l’unique besoin d’une « reconnaissance personnelle », dans le désir d’un « vedettariat ». Tournemire disait qu’un organiste doit «essayer d’être sans paraître ».... J’ai toujours eu le souci dans mon métier de me fondre dans « Quelque Chose » plus grand que moi, au service de « Quelqu’Un » plus grand que nous....

Si le nombre de messes dominicales a baissé, la Liturgie, que l’orgue doit servir a beaucoup évolué, elle est plus rigoureuse aujourd’hui à St Joseph que lorsque je suis arrivé.

Pour conclure ce petit article, je tiens enfin à remercier tous les paroissiens, car j’ai été heureux parmi vous et c’est, bien sûr, avec peine que je vous quitte, mais il y a « un temps pour tout » (Ecclésiaste 3, 1-15)... un temps pour travailler, et un temps pour cesser de travailler... .../...
Il est vrai que « Partir c’est mourir un peu », mais comme « Mourir c’est partir beaucoup », je suis moins triste de prendre ma retraite...

Encore merci infiniment et de tout cœur à toutes et à tous pour ces 39 bonnes années...

Claude Monnier 

Fichier attachéTaille
Feuille.paroissiale.2017.05.06 (1).pdf131.05 Ko