logo

Nous entrons dans un temps d’attente dynamique et joyeuse !

Pour commencer ce temps de l’Avent, je vous propose un extrait du livre récent du jésuite Marc Rastoin : Je suis venu jeter un feu sur la terre (Salvator, 2016, pp 11-13)                                   Alors, bonne attente, belle préparation à Noël !                                                  DR

 

                   «  ‘Le Fils de l’Homme viendra’...  Notre foi chrétienne est mémorial de la vie du Christ, cet homme qui ‘est passé en faisant le bien’ (Ac 10,38), cet homme qui a donné un si ‘beau témoignage de foi sous Ponce Pilate’ (1 Tm 6,13). Certes, nous faisons mémoire mais il s’agit de ne pas oublier que notre foi est aussi tendue vers sa venue, vers un avenir que le Seigneur nous prépare. ‘L’Esprit et l’Epouse disent : Viens, Seigneur Jésus !’ (Ap 22,17), ‘Maran atha’ (1 Co 16,22). De même, notre amour peut être tenté par la nostalgie, par la mémoire des jours du passé, des joies de fiançailles, la joie des débuts. Croire que demain nous réserve du plus beau encore, que la patience de Dieu garde le meilleur vin pour la fin, comme à Cana, ce n’est pas évident, cela demande même un ‘travail’. Saint Jean l’appelle le travail de la foi. Saint Luc, lui, préfère ce beau mot de constance, de persévérance, qui est tout sauf de la passivité. C’est un mélange d’endurance et de courage, de patience et d’engagement. C’est la persévérance de l’amour qui ne renonce jamais (…) Nous croyons que c’est dans la fidélité, dans la constance, dans le ‘jusqu’au bout’, que la vie prend du goût, que l’amour révèle sa profondeur (…)

                   « En ce premier jour de l’Avent, nous entendons une succession de promesses : le Seigneur se fera connaître à tous les peuples, il nous enseignera, il est capable de ressusciter les morts, de ressusciter l’amour. Là où nous serions tentés de ne retenir que les pierres blanches du passé – devoir fondamental mais pas suffisant – avec le risque de nostalgie que cela comporte, le Seigneur tourne notre cœur vers l’avenir (…)

                   « Prions en ce jour pour ne jamais laisser la nostalgie prendre le pas sur l’espérance, la routine prendre le pas sur l’inventivité de l’Esprit, le manque de courage prendre le pas sur la créativité de l’amour. Que l’Esprit Saint nous aide à faire de notre vie et de notre amour un à-venir, un avent, une attente active de ‘la couronne de justice’ que –comme dit Paul à Timothée – le Seigneur donnera à tous ceux qui auront attendu avec amour sa manifestation (2 Tm 4,8) ! »

Fichier attachéTaille
Feuille.paroissiale.2017.12.02.pdf126.72 Ko