Devenir prêtre en 2021

J’entrerai dans l’ordre des prêtres le dimanche 20 juin à 15h30 en la cathédrale Saint-Corentin de Quimper. Appel de mon évêque, appel de l’Eglise, appel du Christ. Bien plus que la fin d’un parcours de formation au séminaire, l’ordination presbytérale marquera pour moi un nouveau commencement dans l’Esprit Saint. C’est une grande joie !

Saint Jean-Paul II a bien raison de parler de la vocation sacerdotale comme d’un “don” et d’un “mystère”. J’ai grandi dans une famille bretonne, catholique par tradition. L’appel du Seigneur à devenir prêtre a germé dans une vie baptismale engagée dans des communautés paroissiales. Un appel intérieur, lumineux et décisif, m’a rejoint lorsque j’avais 18 ans. Je suis devenu ingénieur et j’ai exercé ce métier qui m’intéressait fortement. Ce n’est qu’à 26 ans que je suis entré en année de propédeutique (année de fondation spirituelle pour discerner sa vocation) après une interpellation de mon curé. Cinq années au séminaire Saint-Yves de Rennes, ainsi qu’une année diaconale en partie au milieu de vous à Clamart, ont suivi. Dieu appelle par pure miséricorde des hommes pour devenir prêtres, configurés au Christ Bon Pasteur. La maturation d’une réponse demande souvent du temps car celle-ci est sollicitée au plus intime de la liberté. Cette réponse conduit à dire le jour de l’ordination : “Me voici !”

Nous nous faisons facilement une représentation de ce qu’est le prêtre, de ce que nous attendons de lui. Cependant je pense que l’essentiel n’est pas de chercher à correspondre à une image plus ou moins idéalisée, mais de suivre, de servir et d’aimer Jésus-Christ dans son Eglise. Le prêtre n’est pas un héros. Il n’est pas saint parce qu’il est prêtre, mais c’est dans cet état de vie qu’il est appelé à vivre la sainteté, c’est-à-dire à grandir jour après jour dans l’amour en se mettant au service de ses frères et sœurs dans un compagnonnage avec le Christ, l’unique Pasteur de l’Eglise. Comme disait un prêtre de mon diocèse, les prêtres vous sont donnés par Dieu pour votre sanctification, mais aussi pour leur sanctification et leur joie ! Dans le ministère et la vie des prêtres, deux phrases sont vertigineuses et centrales : “Ceci est mon corps” et “Je te pardonne”. Deux phrases qui viennent du Christ. Deux phrases qui donnent la vie et qui transforment le monde. Deux phrases pour lesquelles il vaut le coup de consacrer toute sa vie à Dieu ! Je me confie à vos prières.

Laurent Daniellou, diacre