logo

Du neuf à partir de l’ancien !

Tout d’abord le plus important :  comme vous savez sans doute, notre bonne vieille prière que nous disons si souvent, individuellement ou avec d’autres chrétiens, je veux dire bien sûr le Notre Père, va changer un peu sa formulation ! Nous ne dirons plus en effet : « Ne nous soumets pas à la tentation », qui pouvait laisser penser que Dieu nous soumettait à la tentation, nous éprouvait en nous sollicitant directement au mal, ce qui est bien sûr théologiquement faux !  Nous dirons alors : « Ne nous laisse pas entrer en tentation », qui supprime cette ambiguïté. En mars 2017, les évêques de notre pays, lors de leur dernière assemblée plénière, ont demandé que la nouvelle traduction entre en vigueur pour le premier dimanche de l’Avent, qui marquera le début de la nouvelle année liturgique, soit le 3 décembre prochain. Bien sûr, pour que nous soyons habitués à dire les mots nouveaux nouveaux sans hésitation aucune, les prêtres qui présideront les prochaines messes pourront les faire dire dès maintenant, c’est en tout cas ce que j’ai demandé au P.Patrick et au P.Dave !  Bien évidemment aussi, dans sa prière personnelle, chacun de nous est invité à prendre la nouvelle traduction… le plus vite possible !! J

 

                Deux informations beaucoup plus matérielles, à St-Pierre-St-Paul :

1)                  Suite à la chute d’une grosse branche heureusement sans gravité en juillet dernier, un expert forestier est venu étudier le vieil  hêtre pourpre dans le jardin du presbytère et a rendu un verdict sans appel : notre bel arbre est hélas ! devenu dangereux et doit être abattu rapidement, ce qui sera donc fait dans les semaines à venir. Cela ne va pas sans regret car ce hêtre a vu depuis bien des décennies tant de paroissiens se retrouver à son ombre, en particulier depuis une quinzaine d’années lors des Biergarten de fin juin, tant d’enfants aussi jouer autour de son tronc ! Nous réfléchirons plus tard aux nouvelles plantations que nous ferons à la place !

2)                  Le Conseil économique de la paroisse avait initié un sondage sur la sonorisation de l’église et pas mojns de 200 paroissiens ont répondu. Là aussi, le résultat est très clair : vous ne souhaitez pas le changement complet de la sono, qui aurait occasionné des frais importants (plus de 2O K€, d’après le devis établi par le spécialiste qui a installé récemment avec succès la nouvelle sono de St-Joseph) : donc, nous nous contenterons d’améliorations à la marge à partir de l’ancienne sono !

 

Père David Roure, curé

Fichier attachéTaille
Feuille.paroissiale.2017.10.21(2).pdf125.81 Ko