Bienvenue sur le site des paroisses Saint Joseph et Saint Pierre-Saint Paul de Clamart

La mission de l’Église est de communiquer la Bonne Nouvelle de l’Amour de Dieu pour tous les hommes.

Edito feuille paroissiale du 10 octobre :

« Je décrète un Mois missionnaire extraordinaire en octobre 2019 », pape François

 

Pourquoi un mois extraordinaire de la Mission ?

 

Le pape François a voulu que ce mois d’octobre 2019 soit particulièrement consacré à la mission ad gentes, c’est-à-dire tourné vers la multitude de nos contemporains qui ne connaissent pas le Christ. Mais pourquoi cela ? Me direz-vous. « Afin que les fidèles aient vraiment à cœur l’annonce de l’Evangile et la conversion de leur communauté en une réalité missionnaire et évangélisatrice ; afin que s’accroisse l’amour pour la mission, qui « est une passion pour Jésus mais, en même temps, une passion pour son peuple » », répond le pape.

 

Evangéliser ? Oui, mais pourquoi ?

 

Avant tout, le pape rappelle le lien insécable qui lie l’Eglise à la mission. La mission n’est pas une option dans l’Eglise ou une partie de son activité ; elle est sa nature la plus profonde, son identité, sa finalité première ; et cela, en réponse à l’appel de son époux et fondateur, Jésus-Christ : « Allez dans le monde entier et proclamez l’Evangile à toute la création » (Mc 16,15). Adhérer à cet ordre du Seigneur n’est pas une option pour l’Eglise : c’est sa « tâche obligatoire », comme l’a rappelé le Concile Vatican II, puisque l’Eglise « par nature, est missionnaire ». « Evangéliser est, en effet, la grâce et la vocation propre de l’Eglise, son identité la plus profonde. Elle existe pour évangéliser ».

 

La mission convertit et renouvelle l’Eglise !

 

« Ce que je voulais exprimer me paraît encore urgent : « [Cela] a une signification programmatique et des conséquences importantes. J’espère que toutes les communautés feront en sorte de mettre en œuvre les moyens nécessaires pour avancer sur le chemin d’une conversion pastorale et missionnaire, qui ne peut laisser les choses comme elles sont. Ce n’est pas d’une “simple administration” dont nous avons besoin. Constituons-nous dans toutes les régions de la terre en un “état permanent de mission” ». Ne craignons pas d’entreprendre, avec confiance en Dieu et beaucoup de courage, « un choix missionnaire capable de transformer toute chose, afin que les habitudes, les styles, les horaires, le langage et toute structure ecclésiale devienne un canal adéquat pour l’évangélisation du monde actuel, plus que pour l’auto-préservation. La réforme des structures, qui exige la conversion pastorale, ne peut se comprendre qu’en ce sens : faire en sorte qu’elles deviennent toutes plus missionnaires, que la pastorale ordinaire en toutes ses instances soit plus expansive et ouverte, qu’elle mette les agents pastoraux en constante attitude de “sortie” et favorise ainsi la réponse positive de tous ceux auxquels Jésus offre son amitié. Comme le disait Jean-Paul II aux évêques de l’Océanie, “tout renouvellement dans l’Église doit avoir pour but la mission, afin de ne pas tomber dans le risque d’une Église centrée sur elle-même” ».

                                                                                                                                     Père Elom Gayibor

 

       

  • Saint du jour

QUELQUES LIENS QUI PEUVENT VOUS INTÉRESSER

Diocèse de Nanterre : https://diocese92.fr

Eglise catholique de France : https://eglise.catholique.fr/

Theobule : https://www.theobule.org/

Cyber curé : https://cybercure.fr/